The End of the Fucking World

0 Comments


"Je m'appelle, James, j'ai 17 ans et je suis presque sur d'être psychopathe. Quand j'avais 9 ans j'ai plongé la main dans une friteuse. Je voulais ressentir quelque chose. L'école ne m'intéressait pas. Hormis pour l'observation et la sélection. Car j'avais un plan. J'allais tuer quelqu'un."
the-end-of-the-fucking-world, the-end-of-the-fucking-world-netflix, netflix, the-end-of-the-f***ing-world, misfits, skins, serie-ado, dudessinauxpodiums

The End of the Fucking World

Le beau cadeau de la rentrée de Netflix

.
Pitch : James, 17 ans, est persuadé d'être un psychopathe. Alyssa, 17 ans, vient d'arriver en ville et noue très rapidement une amitié forte avec James. Très sociable et communicative, elle va embarquer James à la recherche de son père qui a quitté le domicile conjugal lorsqu'elle était jeune.

Genre : Comédie dramatique mais qui vire vite à la comédie noire, limite macabre.

Date de sortie : Disponible depuis le 5 janvier dernier sur Netflix.

Nombre d'épisodes : 8 d'une durée moyenne de 30 min ; autant vous dire que si vous avez 2h30 devant vous pouvez la mater en une seule soirée !

Si vous êtes partisan de l'humour "so british", un peu trash façon "Skins" ou "Misfits", cette mini-série est faite pour vous. Pour ceux qui ont du mal avec ce genre d'humour qui peut vite paraître lourd, ici il est parfaitement maîtrisé. Les deux jeunes acteurs, Alex Lawther (James) et Jessica Barden (Alyssa) sont époustouflants dans leur rôle d'ados marginaux, victimes d’un monde pourri dans lequel les adultes sont pitoyables et au pire atrocement pervers.

Nous sommes en face d'une quête existentielle sous forme de road trip tragique ponctuant le passage à l'âge adulte ; sublimée par la très belle photographie et exaltée par une bande son vintage accentuant la personnalité de la série.

Loin des "happy-end hollywoodiens", même si la fin de "The End Of The Fucking World" reste ouverte, je trouve que cette série n'est faite que pour ne durer que le temps d'une petite saison.

En résumé, je ne ne peux donc que recommander vivement cette série.
Bon visionnage et j'attends vos retours.

Du dessin aux podiums

Some say he’s half woman half man, others say his skin has the texture of a dolphin’s. All we know is he’s like you.

0 commentaires: